AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte global

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
My name is Bond
Big Brother

✔ GRIM REAPER Just Deadly

ﻬ Pourparlers : 84
ﻬ A Scilly depuis : 04/03/2011
ﻬ Humeur : Grandiose
ﻬ Groupe : Je suis de partout


MessageSujet: Contexte global    Mer 16 Jan 2013 - 12:55

Le monde en est arrivé là


"
La merde... C’est le mot. Depuis quelques années déjà, toutes les infrastructures que vous connaissiez n’existent plus. Vous pensiez que rien ne pourrait jamais bousculer votre petit train-train quotidien ? Vous pensiez réellement que les guerres allaient s’arrêter, que les hommes allaient s’aimer ?

Il n’en est rien, depuis douze ans, notre monde est gouverné par des pariats, cherchant profits, causant meurtres, exécutions massives. On pensait y avoir échappé, l’Angleterre ne serait jamais «Une terre de non droits comme le restant du monde» osait proclamer Hemingway.

Mais très rapidement, l’Angleterre est devenue ce que nous craignons qu’elle soit, un jour, la victime. Une dictature des plus droites, et dans un soucis de sélectivité, aucun anglais ne fut désormais à l’abris de la mort. Dans les premières années, on se contentait de quelques meurtres fumants, quelques décrets et arrestations arbitraires, comme le souligne les historiens, «On débutait, sans le savoir, une période trente à quarante fois plus xénophobe que le Reich Hitlérien.»

C’est pour répondre à une extermination de la vermine, au nettoyage profond de l’Angleterre, que l’on décidait de faire de la folie une tare passible d’un enfermement à durée indéterminée dans un centre, sous la surveillance d’un personnel médical et de gardiens armés jusqu’aux dents.

On considéra bien évidemment «fous» ceux qui refusaient l’autorité de la dictature, mais également ceux ayant quelques soucis d’ordre psychologique ou tout handicap mental. Le «bagne», ancien centre de rééducation fut immédiatement restauré sous les ordres du Ministre de la Justice de l’époque, qui en prit la direction à son ouverture.
Très rapidement, il fut décrété que les homosexuels, que les prostitués et toutes les formes de "perversion" de l'esprit et des crimes "contre la nature" seraient traités comme un soucis psychiatrique, il fallait libérer l'esprit. Le territoire anglais se vantait d'avoir des prisons parfaites, les prisonniers de droits communs furent déportés ici, afin de désengorger le système pénitencier et d'éloigner la vermine de toutes formes de sociétés.

Les détenus sont livrés à eux mêmes, le centre tombe parfois en ruines, mais personne ne viendra vous sauver... Lorsque la folie vous guette... Il est déjà trop tard. Scilly se fera un plaisir de vous accueillir dans sa bâtisse... En ressortirez vous vivant ? Rien n’est moins sûr...
"



Gifs © Tumblr

_________________

THE FRAY ⁞⁞ I hurt myself today, to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that's real, the needle tears a hole, the old familiar sting, try to kill it all away. But I remember everything, what have I become ? My sweetest friend, everyone I know. Goes away in the end, and you could have it all, my empire of dirt. I will let you down. I will make you hurt...J.Cash
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Contexte global

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deathly ♠ Dementia  :: Administration :: Documents officiels :: Passeport pour Scilly-